Comment changer et prendre de bonnes habitudes au travail ?

Récemment, j’ai lu le livre « Atomics Habits » de James Clear. Véritable référence sur le sujet, l’ouvrage est très intéressant, mais plutôt que le lire et d’acquiescer sans réelle mise en application, j’ai cherché comment l’adapter à mon quotidien de web entrepreneur.

Comme vous allez voir dans cet article, beaucoup de ces conseils sont transposables sur nos quotidiens professionnels. De simples petits changements peuvent même avoir des conséquences positives majeures.

Voici une liste de choses à tester, de réflexes à prendre… Je vous ajoute de nombreux exemples pour mieux comprendre l’usage possible.

Créez une vision globale et une identité

James Clear le dit dès le début de son livre. Vous ne devez pas chercher à ajouter un nouveau comportement, mais à adopter une identité qui rendra plus facile l’ajout de vos habitudes.

Pour schématiser au maximum, ne devenez pas une personne qui veut faire 3h de sport par semaine, devenez un sportif.

Je suis un vrai fan des objectifs et j’en ai toujours une belle liste. Je pense que c’est un nécessaire pour progresser. Mais, il est vrai que de suivre des objectifs chiffrés sans réfléchir sur ce qui en découle est contreproductif.

Ce conseil est un peu abstrait et reste pourtant important à comprendre.

Ainsi, si je travaille autant mon anglais actuellement, ce n’est pas uniquement parce que j’ai écrit sur un planning « faire de l’anglais », mais parce que je suis une personne qui compte faire sa demande pour émigrer au Canada fin 2021/début 2022.

Formulez de vraies habitudes, pas de vagues envies

L’imprécision mène à l’échec. Combien de personnes vous parlent de leurs objectifs et des habitudes qu’elles doivent mettre en place sans aucune passion ?

Je veux changer de travail, plus de responsabilités, gagner de l’argent… C’est presque aussi vague et inutile que de dire « Je veux être heureux ! ».

Vos habitudes ne doivent pas être vagues.

Soyez précis !


Si vous avez le souhait d’améliorer vos compétences de travailleur sur le web, ne résumez pas votre nouvelle habitude à « Je vais apprendre davantage. ».


À la place, aidez-vous en formulant des habitudes plus complètes et surtout plus concrète.

« Chaque soir, de 20 à 21h, je vais apprendre un domaine en relation avec mon travail. En priorité, je dois apprendre X et Y, et je commence dès lundi prochain. »

Rendez l’habitude facile et évidente

Les habitudes sont si dures car elles ne sont pas évidentes. La plupart du temps, vous devez y penser, puis vous motiver à la faire.

Rendez votre nouvelle habitude évidente.

Comme beaucoup de personnes, je suis attiré par la méditation. Je ne souhaite pas me transformer en moine bouddhiste, mais savoir faire le vide dans mes pensées et calmer mon énergie qui part parfois dans tous les sens.

Or, la méditation a beau être une activité de 15/20 minutes quotidiennes qui ne demande aucun effort, je n’ai jamais réussi à la pratiquer régulièrement sur une longue période car je n’y pense pas et quand c’est le cas, j’ai toujours quelque chose à faire « de plus urgent ».

Comme le conseille James Clear, j’ai choisi de rendre cette habitude évidente en posant mon zafu de méditation contre mon fauteuil de bureau. Avant même d’allumer l’ordinateur, sa présence me rappelle que je dois faire ma séance de méditation.

Développez une routine et soignez votre planning

L’organisation et la planification sont obligatoires pour maximiser les résultats. Vous ne pouvez pas gérer 30 clients sans réfléchir à votre gestion du temps ou faire progresser 50 sites web sans planning.

Une habitude doit être planifiée.

Si vous souhaitez démarcher davantage de prospects, ne mettez pas un vague post-it sur votre ordinateur qui vous rappelle que vous devez le faire. Planifiez dans votre planning sa réalisation.

Comme les tâches les plus difficiles ou qui nous tentent le moins sont celles à faire en premier dans la journée (voir le lieu « Eat that Frog » de Brian Tracy), choisissez de faire votre démarchage de 9h à 9h30 chaque jour.

workbook de eat that frog

"Eat that frog" et son workbook, deux livres intéressants à lire en complément !

De mon côté, c’est la veille professionnelle et le perfectionnement de mon anglais que j’ai choisi de planifier. Tous les soirs, entre 18h15 et 18h45, je termine ma journée de travail par soit de la veille, soit de l’anglais.

Des habitudes courtes et fréquentes

Le but est d’avoir plusieurs habitudes répétées sur votre agenda. Une habitude signifie un acquis par la répétition. Plus vous répétez, plus elle est facile et devient naturelle.

Par conséquent, il est mieux de répéter 6 fois une habitude pendant 20 minutes chaque semaine que de la faire 1 fois 2 heures.

D’ailleurs, vous avez une très grande chance de ne jamais implanter une habitude qui n’a pas lieu tous les jours ou presque.

De plus, quand vous fixez une habitude qui requiert du temps et de la difficulté, c’est là que la procrastination s’exprime le mieux.

James Clear parle d’ajouter des habitudes qui ne prennent que quelques minutes. Il est cependant vrai que beaucoup de choses demandent plus de temps.

Mais, en segmentant, vous réduisez le temps. Prenons l’exemple d’un travailleur dans le web qui doit consulter des analyses statistiques comme le trafic de son site, le ROI de sa campagne publicitaire, les engagements sur ses publications sur les réseaux sociaux…

Si vous voulez prendre l’habitude de bien consulter ces stats, créez-vous une habitude consistant à regarder un aspect de stats chaque jour plutôt que de vous dire que vous devriez prendre 3h pour faire une analyse complète.

Habit Stacking : ajoutez une habitude à une habitude !

Voici le conseil que je trouve le plus pertinent dans le livre et qui m’a fait le plus progresser.

Le concept est très simple. Une habitude est difficile à intégrer dans sa vie quotidienne. Le plus facile pour y parvenir consiste à l’intégrer à une autre de nos habitudes.

James Clear la formule comme cela : « Après cette habitude actuelle, je vais faire cette nouvelle habitude positive. »

Par exemple, après la réunion, je vais immédiatement lister les modifications à faire sur mon rapport et les planifier.

ASTUCE : Allez plus loin en empilant !

Il est même possible d’empiler deux habitudes. Je l’ai fait et la motivation arrive toute seule.


En tant que passionné de foot, j’écoute bien trop souvent les émissions radio sur le sujet. Cela me déconcentre de mon travail et me pousse à ne faire aucune tâche de fond. Après lecture du livre, j’ai choisi de faire ainsi : « Si j’écoute une émission de radio sportive, je fais une activité physique. ».


Dorénavant, si j’écoute une telle émission, c’est sur mon rameur, durant une rando ou en promenant les chiens dans un champ. Cela permet de limiter mon aspect fainéant de bureau et de me motiver plus facilement.

Récompensez votre bon comportement

Prendre une nouvelle et bonne habitude, ce n’est pas une mince affaire. Sachez vous récompenser quand vous y arrivez.

Vous réussissez à ne plus perdre 1 heure par jour à consulter vos mails et vos réseaux sociaux ? Profitez de ce temps supplémentaire pour bosser sur un projet enthousiasmant !

Si vous n’êtes pas salarié, augmentez votre productivité en travaillant 30 minutes de plus sur cette heure gagnée et en finissant 30 minutes plus tôt.

La récompense peut aussi être super relax comme de regarder un épisode de série, aller boire un verre avec des amies ou plus importante, comme de s’accorder un week-end de liberté, d’acheter un nouveau matériel…

Travaillez bien, produisez plus, mais gagnez davantage de petits plaisirs !

Positivez : cherchez la carotte, au lieu du bâton

Faites le test autour de vous. Demandez à vos proches les habitudes de vie qu’ils souhaitent mettre en place ou qu’ils rêvent d’avoir.

Vous verrez : le résultat est consternant, mais enrichissant ! Toutes nos habitudes à implanter ou presque sont négatives.

Je veux perdre du poids. Je veux arrêter de procrastiner. Je veux travailler moins.

Quel panache… Ne cherchez pas la contrainte, visez l’amélioration en définissant des habitudes qui donnent envie. Cela est plus facile si vous suivez le premier point de cet article : modifiez votre identité, pas uniquement des habitudes.

Vous souhaitez arrêter de perdre votre temps le soir à ne rien faire d’autre que de surfer sur le web. Qui voulez-vous être ? Un pro du développement web, doublé d’un sportif expérimenté ?

Créez vos habitudes qui feront de vous les deux. Entraînez-vous 1h chaque soir pour devenir un coureur qui participe à des courses dans son département. Pour le développement web, apprenez tel et tel langage pour créer une application X et pouvoir justifier des compétences Y sur votre CV.

Ces nouvelles habitudes ne sont plus des obligations négatives, mais des améliorations en vue de changer qui vous êtes ou ce que vous pouvez réaliser !

Plus de bonnes habitudes grâce aux bons outils !

Tout bon artisan a de bons outils. Vous souhaitez prendre de bonnes habitudes ? Trouvez des outils qui vous aideront à avoir les bons comportements.

Il en existe plein !

Pour la gestion de mon planning et de mes objectifs, je me sers de Trello, d’un tableau accroché devant mon bureau et d’un autre à côté de mes accessoires de sport.

page d'accueil de trello.com

Trello.com, toujours un bon outil pour créer un planning, implanter des tâches...

Les applications smartphone peuvent aussi devenir (enfin) utiles. Supprimez votre Candy Crush chronophage et ajoutez une application qui vous aide dans vos nouveaux bons comportements.

Cela peut être une application pour progresser (ex : Babbel pour l’anglais), pour faire du sport, pour manger mieux, mais aussi pour votre travail.

Autre exemple, je sais que beaucoup d’entreprises ont de gros soucis d’impayés. Au lieu de se dire qu’il faudra vérifier, quand on aura le temps, qui sont les mauvais payeurs des dernières semaines, créez des rappels automatiques qui sont là pour vous faire penser à envoyer les relances.

Parlez de vos projets à vos proches et partenaires

Si l’ère des blogs personnels est un peu dépassée et qu’un réseau social comme LinkedIn devient complètement convenu, l’engagement public n’est pas mort.

Parlez de vos objectifs et habitudes à vos proches. Si vous dites à votre moitié que vous allez travailler chaque soir sur des projets de fond pour parvenir à une réalisation Y, vous vous sentirez honteux à chaque fois que vous passerez votre soirée sur les jeux vidéo au lieu de progresser.

Parler de vos projets, c’est aussi faire le premier pas, celui de l’engagement. Votre habitude devient concrète et vous débutez déjà à devenir le type de personne que vous souhaitez.

Ne vous autorisez jamais deux loupés

Louper une fois votre habitude n’est pas un drame, mais ne la loupez pas deux fois. Accepter de répéter les oublis ou le manque d’entrain est le premier pas pour stopper l’acquisition de l’habitude.

L’entourage est la clé des habitudes réussies

L’entourage peut vous pousser à réussir comme être un frein à votre réussite. Cela est également vrai dans la vie professionnelle.

Si vous passez tout votre temps avec des collègues qui se plaignent sans cesse de leurs missions, n’ont aucune ambition et ne respectent pas leurs clients, vous finirez sûrement pareil.

C’est d’ailleurs ainsi que certaines entreprises embauchent une ou deux brebis galeuses et se retrouvent avec des crises internes.

Si vous n’avez personne qui éprouve la même motivation autour de votre entourage, élargissez votre périmètre.

Travaillant en indépendant et à domicile, dans un domaine que mes proches ne comprennent pas, quelques relations que j’entretiens à distance avec d’autres professionnels me permettent de garder la motivation pour bosser et trouver de nouveaux projets.

Malheureusement, il est parfois nécessaire de prendre de la distance voire de couper les ponts avec ceux qui vous tirent vers le bas. Si vos amis d’enfance se moquent de toutes vos entreprises professionnelles et vous jugent incapables de réussir, ils deviennent un boulet vous empêchant d’avancer. Détachez-vous de ce boulet !

Assurez le suivi de vos habitudes

Le suivi permet deux choses : vérifier que vous respectez vos engagements et montrer votre progression.

Si vous souhaitez faire chaque jour 1h d’apprentissage en fin de journée, faites une croix sur votre calendrier à chaque fois que cela est fait. Voir les efforts accomplis sur votre calendrier vous motive, tandis que vous finirez bientôt par vous sentir engagés par cette petite croix. Ne pas travailler et la laisser vacante serait un échec !

Combattez la routine qui ennuie

Il y a une différence entre la routine qui consiste à prendre des bonnes habitudes et celle que l’on fait sans prendre de plaisir.

Plus les habitudes deviennent automatiques, moins elles sont satisfaisantes et intéressantes.

Si votre objectif est de passer l’aspirateur tous les soirs dans votre bureau, le passage en automatique est une bonne chose.

Mais, si votre habitude est stimulante intellectuellement, ressentir de l’ennui va limiter les résultats.

Par exemple, si vous avez comme objectif d’écrire un article de blog par jour, le début est joyeux, mais après deux mois, l’ennui sera présent.

Dans ce cas, vous devez garder l’habitude en modifiant certains de ses aspects. Vous pourriez ainsi choisir d’écrire votre article autre part que dans votre bureau, changer les thématiques abordées, varier les formats en faisant une vidéo, etc.

Parfois, incorporer une nouvelle tâche dans sa journée est moins compliqué que de la maintenir sur le long terme.

Éliminez les mauvaises habitudes en faisant l’inverse

Une habitude n’est pas forcément positive !

Manger des sucreries et regarder la TV jusqu’à s’endormir sont des habitudes à éviter et pourtant, elles sont courantes.

Au travail, les mauvaises habitudes sont tout aussi nombreuses. Prendre l’habitude de finir à 20h en délaissant sa famille ou perdre son temps à regarder ses réseaux sociaux n’est pas mieux.

icones de reseaux sociaux sur téléphone

Passer son temps sur son smartphone est une habitude. Mauvaise certes, mais une habitude tout de même !

Face à ces mauvaises habitudes, la clé est de les rendre difficiles ! Utilisez les astuces précédentes en les inversant.

Au lieu de les rendre faciles d’accès, compliquez-vous la vie. Pour les réseaux sociaux, déconnectez-vous à chaque fois, supprimez les adresses de vos favoris voire, utilisez une application qui vous empêche d’aller dessus pendant que vous travaillez.

Supprimer vos mauvaises habitudes est tout aussi important que d’en ajouter de nouvelles.

En effet, leur disparition va automatiquement vous laisser plus de temps libre. Cette liberté supplémentaire récupérée laissera de la place pour des actes plus positifs !

Recevez mes astuces Webmarketing & Entrepreneuriat

Inscrivez-vous pour recevoir un mail dès qu'un nouvel article est posté et plein d'autres bonnes idées ! 

Passionné de web, SEO, d'entrepreneuriat et d'organisation, je partage avec vous sur ce blog conseils et réflexions.


DENIS REPERANT

Editeur de sites web