Combien de semaines de vacances s’accorder en tant qu’auto-entrepreneur ?

Vous êtes auto-entrepreneur et ne savez pas combien de semaines de congés vous accorder par an ?

Découvrez ce que dit la loi, ce que je vous conseille de faire et ce que je fais réellement !

Aucune obligation légale

Commençons par un fait important : la loi ne vous oblige aucun nombre de semaines minimum ou maximum de congés par an.

En tant qu’AE, vous avez la maîtrise du nombre de semaines de congés que vous allez vous accorder chaque année. Cela peut être zéro comme vingt !

N’oubliez pas l’important : vous n’êtes pas payé

C’est le gros hic du statut d’auto-entrepreneur. Comme vous gagnez le fruit de votre travail, vous ne gagnez rien quand vous ne travaillez pas.

Je sais qu’il y a quelques cas particuliers comme les professionnels du bâtiment avec le congé « intempéries », mais cela reste assez rare.

En tout cas, en tant que travailleur indépendant dans le web, c’est clair : il n’y a aucune indemnisation quand je suis en congés.

C’est d’ailleurs que qui conduit beaucoup d’auto-entrepreneurs à ne prendre aucune semaine de vacances. En cherchant des études sur le sujet, j’ai trouvé des stats disant qu'entre 80 et 90% d’entrepreneurs qui ne prendraient pas de repos par an.

Je trouve cela fou. Si vous gérez bien votre business, il est inconcevable qu’il vous soit impossible de prendre des congés.

Continuez ainsi et vous risquez le burn-out, sans compter les problèmes dans votre vie personnelle.

Comparez avec le nombre de semaines de congés payés dans le Monde

Avant de décider combien de semaines vous accorder, une bonne idée peut être de voir ce qui se fait dans le Monde en matière de congés payés.

En tant que français, nous n’arrêtons pas d’entendre nos élites dire que la France est un pays de fainéants. Est-ce vrai ?

Les chiffres des congés payés dans le Monde


Selon des chiffres trouvés sur Statista, la France serait au deuxième rang, à égalité avec la Suède et l’Espagne, quand on cumule les congés payés et les jours fériés avec 36 jours (25 jours de congés payés + 11 jours fériés).


Le Royaume-Uni est le pays avec le plus de congés avec 37 jours.

D’autres pays ont un peu moins de congés comme l’Allemagne (33 jours), la Belgique (30 jours)…

En dehors de l’Europe, cela diminue avec le Canada (19 jours), les USA (10 jours)…


Néanmoins, les pays qui ont peu de jours fixés par la loi ont souvent des règlements d’entreprise favorables. Ainsi, beaucoup de Canadiens ont une ou deux semaines de plus qui se débloquent avec l’ancienneté.

La France donne effectivement beaucoup de congés à ses salariés, mais on est très loin du pays de fainéants dénoncé parfois dans la Presse. Beaucoup de pays sont proches de nous.

Si vous êtes un AE et que vous souhaitez vous accorder la fourchette basse, visez 3 semaines + les jours fériés. 

Cela paraît être une bonne base pour débuter avant d’augmenter quand les affaires tournent bien.

Mon cas personnel : créez votre propre schéma de congés !

La première année d’auto-entrepreneuriat, je me suis accordé très peu de congés (moins de 2 semaines).

La seconde, comme les affaires tournaient bien, j’ai augmenté la cadence et me suis vite aperçu d’une chose : les semaines complètes de vacances ne sont pas adaptées au statut !

Depuis, j’ai adopté plusieurs préceptes concernant mes congés.

Je ne les compte pas

Si je suis auto-entrepreneur, c’est pour être libre. Cela n’a aucun intérêt de savoir si j’ai le droit d’avoir des congés ou non, si j’en ai pris trop ou pas assez.

Vous pouvez honnêtement réfléchir à vos performances annuelles et savoir si vous avez travaillé assez ou non, pour vous accorder des congés.

Je prévois mes vacances uniquement quand je me déplace pour voyager ou voir de la famille.

Mais, dans tous les cas, je ne fais aucun compte. Je ne sais d'ailleurs pas du tout combien de jours je me suis accordé sur les 12 derniers mois. Je dirais entre 25 et 35, mais sans certitudes.

Pas de longues vacances

Même si je suis assez dépendant des clients car je ne fais pas de prestation sur le long terme, j’ai chaque jour plusieurs dizaines de mails, et principalement des propositions commerciales. J’ai également des problèmes récurrents nécessitant une intervention urgente.

Ainsi, dans mon job (édition de sites web), cela peut être des problèmes liés à mes serveurs, une extension qui n’affiche plus mes publicités…

Si je pars 2 semaines en coupant complètement du travail, je m’expose davantage que je ne me repose. Quand je reviens derrière l’écran, j’ai des dizaines de choses à régler en urgence et potentiellement, des partenariats loupés.

Par conséquent, je suis devenu d’un adepte de : plus de jours de repos, mais peu de longues vacancces.

Bien choisir les jours de ses vacances

Dans la plupart des activités, vous avez des pics et des creux. Il est important que vous choisissiez de prendre vos vacances pendant les creux pour ne pas manquer les pics.

Ainsi, si vous organisez des mariages, prendre des vacances entre avril et juin, quand beaucoup de mariages se déroulent, est un non-sens. Janvier/février est bien mieux.

De mon côté, si août est creux, je n’aime pas les vacances dans la foule. Je profite de cette période pour des projets professionnels de fond. En revanche, j’évite les vacances en octobre, novembre où j’ai plus de travail car les marques préparent Noël.

calendrier

Prenez vos jours de vacances lors des creux d'activité !

De même, choisir ses vacances peut varier dans le mois. Les budgets se dépensent souvent les premiers jours de mois, donc il est plus judicieux dans mon cas de prendre des jours en milieu ou fin de mois.

Imposer des règles lors des quelques longues vacances

Si je suis plus un adepte de 10 x 3 jours de vacances que de 2 x 15 jours, je m’accorde au moins une fois par an un voyage avec ma femme. Dans ce cas, je ne peux pas couper durant toute la durée des vacances du travail. J’emmène alors un ordinateur avec moi et m’impose de bonnes habitudes.

Pour profiter au mieux des vacances, je désinstalle de mon téléphone les applications de messageries professionnelles.

Puis, une fois tous les 2 jours, j’allume l’ordinateur portable dans la chambre d’hôtel pour faire le point. Je fais généralement cela tôt le matin ou en fin de journée pendant que ma moitié dort ou est occupée.

Je m’oblige à ne gérer que l’urgent et à déléguer le plus possible. Ainsi, si un client me commande de la rédaction de textes, je sous-traite.

Je réponds donc à mon besoin présentiel sans gâcher mes vacances.

Créez vos propres RTT

En entreprise, j’adorais le principe de travailler plus durant quelques semaines pour avoir des congés récupérateurs en plus. Faites de même avec votre auto-entreprise. N’oubliez jamais, vous êtes libre !

Ainsi, je travaille souvent 45h par semaine (voir mon article sur "adieu les 35 h !"), mais si je me sens démotivé sur une semaine, je ne travaille pas sauf obligation.

Par exemple, n’hésitez pas à cumuler plusieurs grosses semaines pour vous offrir un long pont en mai.

Être auto-entrepreneur est une voie honorable. Votre travail reçoit sa juste récompense et il est donc normal de vouloir travailler énormément. Cependant, travaillez pour vivre, pas l’inverse !

Beaucoup de travails me paraissent difficilement compatibles avec de longues vacances sans plonger son nez dans les affaires. Cela ne veut pas dire que les congés sont impossibles. Adaptez-les à vos besoins professionnels et psychologiques sans être à cheval sur le nombre de jours par an.

Soyez davantage dans l’instantané et ne laissez pas de côté vos proches en n’ayant jamais de vacances en simultané.

Avec quelques règles comme celles que je m’impose, il est possible de faire mieux que le classique scénario : 3 semaines en été, 1 à Noël et le reste pour des RDV !

Recevez mes astuces Webmarketing & Entrepreneuriat

Inscrivez-vous pour recevoir un mail dès qu'un nouvel article est posté et plein d'autres bonnes idées ! 

Passionné de web, SEO, d'entrepreneuriat et d'organisation, je partage avec vous sur ce blog conseils et réflexions.


DENIS REPERANT

Editeur de sites web