Comment gagner de l’argent avec son blog ? | 13 méthodes testées / approuvées

Vous avez lancé votre blog ou souhaitez le faire prochainement et vous vous demandez comment gagner de l’argent avec ?

J’ai listé pour vous 13 méthodes efficaces et éprouvées pour gagner de l’argent avec votre blog.

Mais avant de vous donner la liste, je fais un petit rappel nécessaire.

Gagner de l’argent avec son blog est possible si votre blog marche !

Aujourd’hui, beaucoup trop de personnes abordent le blogging à l’envers. Elles n’ont aucune passion pour la tenue d’un blog et veulent gagner de l’argent. Elles se focalisent sur la finalité en oubliant l’essentiel.

Qu’importe les méthodes que vous choisissez pour gagner de l’argent, vous devez avoir des visiteurs !

Avec 100 visiteurs par mois, vous gagnerez peut-être 2€ avec du display et aurez très peu d’opportunités de vendre une formation ou d'intéresser un annonceur pour un article sponsorisé.

trafic d'un blog qui marche bien

Pour monétiser, il faut du trafic !

Donc, oui, je vous encourage grandement à vous servir de la liste qui suit pour diversifier et augmenter vos revenus tirés du blog.

Mais avant de penser à l’argent, le préalable est toujours de créer un blog qui attire les visiteurs.

Voilà, le rappel est dit. Passons à la priorité du jour : trouver des moyens efficaces pour gagner de l’argent avec votre blog.

S’inscrire à des programmes d’affiliation

C’est la méthode préférée des sites de niche, mais tous les blogs peuvent tirer des revenus des programmes d’affiliation.

Le principe est simple : vous faites un lien vers un autre site et quand votre visiteur clique sur le lien, puis commande le produit ou le service, vous gagnez une commission.

plateforme d'affiliation affilae

Affilae fait partie des plateformes d'affiliation que je préfère.

Les commissions varient grandement selon le programme. Actuellement, le programme d’affiliation d’Amazon est le plus populaire et vous touchez environ 5% des ventes (le pourcentage dépend un peu selon les catégories de produits).

Mais, vous avez plein d’autres programmes. J'ai notamment une affiliation qui me rapporte 20% du montant de la vente.

Vous pouvez trouver des programmes d’affiliation directement en allant sur les sites de votre thématique ou en allant sur des plateformes qui proposent différents programmes. C’est le cas de sites comme Awin ou Affilae.

Publier des liens sponsorisés

Si vous connaissez le SEO, vous savez que les 3 piliers du référencement naturel sont un site propre techniquement, un contenu de qualité et un site populaire.

La popularité s’exprime notamment par le nombre de liens que reçoit le site de la part d’autres sites.

Par conséquent, beaucoup de SEO veulent acquérir des liens pour améliorer le référencement de leur site. L’une de leurs méthodes préférées est d’acheter des liens sur d’autres sites. Votre blog peut devenir leur support !

Le prix dépend du type de lien (lien dans un nouvel article, un article existant, sur votre page d’accueil…) et de votre site. Plus votre site a une forte popularité et attire les visiteurs, plus le prix augmente.

Des médias comme BFMTV vendent des liens autour de 3000€ !

prix des liens sponsorisés sur de la presse

Voici des prix de publications sur des sites de Presse très connus.

Bien évidemment, vos prix ne seront pas de ce niveau. 99% des sites affichent des prix de publication compris entre 50 et 200€ par article.

Si vous n’avez aucune idée de quel tarif fixer, le mieux est de s’inscrire sur des plateformes de ventes de lien, de rentrer l’URL de votre site dans leurs outils et de voir quel tarif ils proposent en se basant sur les stats de votre site.

Vous pouvez vendre des liens sur des plateformes comme Soumettre, Semjuice, Next Level

Grosse précision !


Dans ses guidelines, Google précise qu’elle interdit la vente de liens. Cela signifie que s’il remarque que vous vendez des liens, le moteur de recherche peut vous pénaliser en désindexant vos pages ou en les déclassant.


Si vous vendez quelques liens, les chances de se faire prendre restent infimes, mais elles existent. Si vous en vendez un par article, les risques augmentent.


Je vous conseille donc d’éviter de préciser sur un article qu’il est sponsorisé ou même de vendre des articles sponsorisés sur tous vos sites (ex : Pourquoi le faire sur un site e-commerce qui fonctionne très bien ?).

Ajouter du display (des bannières de publicité)

Le display a longtemps été le seul moyen utilisé par les blogueurs pour gagner de l’argent. Ce terme résume les bannières publicitaires que vous pouvez voir fleurir sur la plupart des sites (et bloquer avec une extension comme Adblock).

Pour afficher des bannières de publicités, vous devez vous inscrire sur une régie publicitaire.

La plus utilisée est celle de Google (Google Adsense), mais vous en avez d’autres comme Criteo, Ezoic, TheMoneytizer…

Ensuite, vous devez mettre les codes (scripts) donnés par la régie sur votre site pour déclencher l’affichage des publicités.

exemple de display sur un site

La bannière sur la droite est du display.

Les revenus engendrés vont dépendre évidemment de votre trafic puisque vous êtes payé soit par nombre d’impressions (vues par l’internaute) soit par le nombre de clics.

Il faut savoir que certaines thématiques paient mieux que d’autres.

Si vous avez un super blog sur l’assurance, les annonceurs sont capables de payer cher pour afficher leur publicité. En revanche, si vous faites des articles de buzz sur les stars de télé-réalité, votre RPM (revenu pour mille impressions – stat souvent utilisé pour étudier la rentabilité des bannières mises sur un site) sera très bas.

Vendre votre mailing list

Une adresse mail est aujourd’hui une denrée très recherchée. Elle permet de contacter les internautes et les convainc d’acheter ou les fidélise.

C’est pour cette raison que beaucoup de sites proposent de s’inscrire à leur newsletter. Plein de techniques existent pour les pousser à le faire comme le célèbre « Ebook offert » en entrant votre adresse mail.

Votre mailing list (liste d’adresses email et autres coordonnées) peut se vendre.

MAIS, n’oubliez pas la loi. Même si celle-ci est trop souvent ignorée, y compris de ceux qui la font (ex : je reçois une quantité de spams affreuse de la part d’un parti politique), elle existe. Vous n’avez pas le droit de récolter et de vendre une adresse email à moins que l’internaute y ait consenti.

En plus du non respect de la loi, vendre les emails de vos abonnés vous expose à la perte de leur confiance s'ils s'en rendent compte.

Son consentement pour rendre une adresse email se demande par une case à cocher du style « J’autorise le site exemple.fr à communiquer mes coordonnées à ses partenaires pour un démarchage ciblé. »

Personnellement, cela ne m’est jamais arrivé de vendre mes bases d’email jusqu’à présent, donc je ne saurais pas vous aiguiller grandement sur les tarifs. 

Faire de la promotion dans votre newsletter

Si vous réussissez à avoir un grand nombre d’inscrits à votre newsletter, vous pouvez utiliser cette dernière comme un support publicitaire.

Beaucoup de grands blogs incluent un ou plusieurs encarts publicitaires sur leurs newsletters. L’annonceur paie pour voir son logo, sa présentation ou tout autre message publicitaire affiché.

Le prix dépend de votre nombre d’inscrits, du taux d’ouverture moyen des emails, de la thématique de votre niche…

Créer une partie premium

Cette technique peut être très efficace, mais ne réussit qu’avec une base de lecteurs fidèles et des contenus de très grande qualité.

À l’instar des sites de Presse, rendez une partie de vos contenus publique et une autre payante via un système d’abonnement ou de paiement par article.

Le procédé ne fonctionne que si vos contenus gratuits montrent que vous êtes capables de fournir de la qualité et que vous êtes dans un secteur où votre expertise se démarque par rapport à la concurrence gratuite. Si la personne qui paie est déçue du contenu, elle ne repaiera jamais.

Ce format pose aussi des problèmes pour le référencement naturel car les robots utilisés par Google n’auront pas accès à la partie payante et ne classeront donc pas ce super contenu dans son index.

Dans le domaine du SEO, le site reacteur.com adopte ce format avec un abonnement requis pour lire les articles.

Vendre des leads

Imaginons que vous ayez un site sur le SEO avec une partie « Demander un devis ». Vous récoltez chaque mois 10 demandes de devis, mais vous n’avez ni le temps ni l’envie de faire ces prestations. Chaque demande comprend le nom de la personne, un moyen de contact et l’explication de ses besoins.

Elle constitue un lead. Ce lead peut alors se vendre à un confrère ou des sociétés expertes dans l’achat et la revente de leads aux professionnels.

exemple de récupération de leads

Ce site récolte des leads avec son formulaire de devis et les revend.

Les leads les plus fréquents sont dans le domaine de l’artisanat avec des offres de comparaison de devis. Des domaines comme la plomberie ou la serrurerie font même partie des thématiques les plus dures du web.

Selon la thématique de votre blog, la vente de leads peut devenir un excellent moyen de se rémunérer.

Vendre ses propres prestations

Si vous avez un blog sur le voyage, vos possibilités de vendre une prestation sont réduites. Mais, vous pouvez peut-être proposer un service d’aide à la création de voyages sur-mesure comme le font les agences.

Dans d’autres thématiques, la vente de prestations découle presque naturellement.

Vous créez un super blog dans votre thématique avec des articles de fond, des vidéos qui prouvent votre expertise et proposez d’aider les internautes qui feraient appel à vous.

Ce schéma est adoré par les agences SEO. Quand je travaillais chez Seomix, une agence nantaise de référencement, beaucoup de nos devis arrivaient grâce au blog de l’agence et aux conférences données par le fondateur.

Vendre des produits physiques

En complément ou en remplacement des prestations, vendez des produits physiques. Le choix des produits varie évidemment selon la nature de votre blog.

Voici quelques exemples possibles :

  • Vous avez un blog sur l’éducation canine et achetez/revendez des produits favorisant le dressage ;
  • Vous avez un blog sur la beauté et commercialisez vos propres cosmétiques en marque blanche ;
  • Vous avez un blog humoristique et vendez des t-shirts avec des slogans drôles via le dropshipping.

Trois thématiques différentes et trois méthodes de vendre différentes !

Explication des 3 méthodes de vente

L’achat / revente simple est le système plus connu. Vous achetez des produits, si possible en gros pour avoir un prix bas, à un fournisseur et les revendez sans transformation sur votre boutique en ligne.


En marque blanche, le principe est le même, mais vous personnalisez les produits avec votre nom de marque, vos couleurs… La personnalisation peut se faire par vos soins ou directement chez votre fournisseur.


En dropshipping, vous recevez la commande de votre visiteur, la transmettez à un fournisseur qui procède lui-même à l’envoi du produit. Le système est largement vanté sur les blogs de marketing, mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous, notamment quand la technique consiste à envoyer depuis la Chine un produit de piètre qualité alors que le client s’attendait à un envoi depuis la France !

Vendre une formation

La formation est un secteur porteur. Aux Etats-Unis, la formation en ligne représente un marché de plusieurs milliards de dollars par an et la France suit le mouvement.

Contrairement aux produits et prestations, la formation a l’avantage d’être un véritable revenu passif. Vous construisez vos leçons et qu’importe le nombre d’inscrits, vos efforts sont finis.

Les formations peuvent parfois restées et se vendre en l’état pendant plusieurs années.

Si les domaines du web ont été les pionniers de la vente à distance (cours pour apprendre à développer, le SEO…), tous les secteurs sont éligibles.

Dernièrement, j’ai vu des formations pour des métiers sans lien avec le web, mais aussi pour apprendre à draguer, éduquer ses enfants ou même une formation en ligne pour apprendre à créer des formations en ligne !

Les prix dépendent de votre popularité, du secteur, de la qualité des cours… Cependant, les premiers prix pour un vrai cours débutent autour de 300€ et dépassent vite les 4 chiffres.

Outre ce format « one shot » (un paiement, une formation), il est possible de créer un format proche du scolaire avec un abonnement mensuel et plusieurs cours par mois ou semaine.

Demander un don

C’est une méthode de monétisation que l’on voit souvent, mais qui rapporte à peu de personnes.

Sur une partie de votre blog, vous ajoutez un bouton « faire un don » via Paypal ou un lien vers une cagnotte (ex : Leetchi) pour que les internautes séduits par la qualité de vos contenus vous donnent un peu d’argent.

En toute honnêteté, sur un blog classique avec des articles et peu de personnalisation, les dons sont très rares.

Mais, j’ai vu des bons résultats dans des secteurs variés comme :

  • Un podcasteur/journaliste qui demande des dons pour continuer son bon travail (Romain Molina, journaliste indépendant sur le foot, a gagné plusieurs milliers d’euros lors de sa dernière campagne de dons) ;
  • Un développeur qui propose une extension WordPress gratuite et reçoit des dons de personnes appréciant son outil ;
  • Une webcameuse/blogueuse érotique qui reçoit des dons en argent (et lingerie) d’internautes qui regardent ses photos et vidéos.

Augmenter tous vos gains en vous exportant sur les réseaux sociaux !

Le blog est un support pratique et privilégié, mais le monde et internet évoluent ! Aujourd’hui, notamment chez les plus jeunes, les recherches classiques via Google se réduisent au profit des réseaux sociaux et des vidéos.

Allez sur ces autres supports pour diversifier vos revenus.

En plus de votre blog, créez une chaine Youtube et/ou des profils sur les réseaux sociaux. Ils deviendront à leur tour des moyens de gagner de l’argent en utilisant les mêmes procédés : vente d’espaces publicitaires, présentation de produits…

Vendre votre blog

Radical, mais efficace ! Montez un blog qui marche et revendez-le comme n’importe quelle entreprise.

page d'accueil de flippa

Flippa est l'un des leaders mondiaux sur l'achat/revente de sites.

Le prix dépend une nouvelle fois de plein de choses. Certains acheteurs vont se focaliser sur les revenus que vous gagnez (exemple : un prix d’achat correspondant à 12 mois de bénéfices), mais en réalité, cela est plus complexe.

Votre trafic mensuel, le nombre de liens reçus par votre site (rappelez-vous l’explication de la popularité d’un site web dans la partie « Publier des liens sponsorisés), du potentiel de développement, de la thématique, de la concurrence… Tout ces élements ont une incidence sur le prix de vente !

En tapant « vendre mon site », vous trouverez plusieurs plateformes proposant l’achat/ventes de sites et de blogs. En les consultant, vous pourrez vous faire une idée de la valeur du vôtre.

Personnellement, je suis toujours passé par Flippa.com, un site américain qui est une référence dans le domaine même si son offre est réduite pour le marché français.


Ces 13 techniques marchent. La preuve ? Elles sont utilisées et réutilisées par les blogueurs. Réfléchissez à celles qui semblent cohérentes avec votre site et vos envies.

Puis, testez ! Parfois, une méthode que l'on imaginait rémunératrice s'avère une perte de temps, et une autre fait l'inverse.

Recevez mes astuces Webmarketing & Entrepreneuriat

Inscrivez-vous pour recevoir un mail dès qu'un nouvel article est posté et plein d'autres bonnes idées ! 

Passionné de web, SEO, d'entrepreneuriat et d'organisation, je partage avec vous sur ce blog conseils et réflexions.


DENIS REPERANT

Editeur de sites web