Site de niche : comment savoir si une thématique est rentable ?

Le fameux site de niche, il est aujourd’hui recherché comme une pépite à l’époque de la ruée vers l’or. Formations et promesses d’une technique ultime pour créer des sites de niche arrivent en nombre sur le web.

Pourtant, quand je regarde ce qui se fait sur les SERP (pas Search Engine Results Pages), je vois d’excellentes choses et envie le talent de certains éditeurs, mais d’autres fois, je comprends vite que la personne derrière l'initiative n’a pas réellement réfléchi à la rentabilité du projet.

Voici des questions obligatoires à se poser avant de commencer un site de niche pour estimer sa rentabilité.

Qu’est-ce qu’un site de niche ?

En marketing, une niche est un petit segment de marché. Un site de niche est donc un site web qui va être focalisé sur un secteur bien spécifique, voire même un produit.

En effet, quand ils créent un nouveau site, certains éditeurs visent le site de niche en décidant de travailler une thématique (ex : le mobilier scandinave) et d’autres, un seul produit (ex : la chaise scandinave).

Les deux définitions sont valables et je possède les deux types de sites. Quoique vous décidiez de réaliser, les questions qui suivent sont valables.

En règle générale, vous pouvez partir du principe que plus vous avez une niche étroite, plus il est facile de ressortir dans les premières places. Facile équivaut à moins de temps passer sur le site, moins d’argent dépensé…

Dans le même temps, plus la niche est étroite, plus les revenus potentiels se réduisent.

C’est à vous de choisir la stratégie que vous préférez.

Quel trafic pouvez-vous espérer ?

Avec les sites ultra-nichés (site dédié à un produit et souvent monétisé avec l’affiliation Amazon), nous avons vu fleurir des sites sur quasiment toutes les requêtes de produits.

Or, il y a une grosse différence de revenus possibles entre un site sur les tondeuses à gazon (le mot et ses déclinaisons font plus de 10 000 recherches mensuelles sur Google) et un site uniquement sur les tondeuses à gazon Bosch (environ 2 000 recherches par mois).

recherches tondeuse sur yooda

Estimation du nombre de recherches mensuelles sur le mot clé "tondeuse" avec l'outil Yooda.

Je vois parfois des sites de niche visant une seule requête principale qui ne dépasse même pas les 1 000 recherches par mois. À moins que ce produit permette des commissions à trois chiffres, il sera très dur d’en ressortir un salaire conséquent. Pourquoi ?

Estimer le trafic d’un KW !


Je précise d’emblée que mes chiffres sont très grossiers, mais c’est la méthode à retenir pour une estimation rapide.


Sur un mot clé quelconque, la première place récolte généralement autour de 30% des clics. Cela signifie que sur 1000 recherches, 300 personnes viendront sur votre site si vous réussissez à être premier.


MAIS, sur une requête produit, Google affiche plein de pubs avant les résultats du « search », que ce soit des annonces Adwords classiques ou Shopping. Avec quatre annonces et du shopping avant votre site, le taux de clic est souvent en dessous de 20% sur la première place. Vous êtes donc à 200 visiteurs mensuels.


Si vous avez un très beau taux de 15% de visiteurs qui cliquent sur vos liens d’affiliation, vous envoyez 30 personnes sur le site vous permettant de toucher des commissions.

Si ce dernier a une offre intéressante et convertit magnifiquement avec un taux de 10%, vous avez potentiellement 3 commissions par mois.


Vous rêvez moins, non ?

Quels sont les moyens de monétisation possibles ?

Si la communauté SEO française semble complètement orientée vers Amazon, d’autres moyens de monétisation existent (heureusement !). Vous pouvez évidemment faire appel à des affiliations concurrentes. En ce moment, Cdiscount, ManoMano et eBay sont souvent le premier choix.

Mais, vous trouvez parfois des programmes moins connus mais plus qualitatifs en regardant sur des plateformes d’affiliation comme Affilae et Awin.

En plus de l’affiliation, vous pouvez ajouter du display classique (Adsense, Criteo, Ezoic…). Selon votre trafic et le montant de vos commissions, cela peut être intéressant ou non.

Une autre forme de monétisation est de vendre des articles avec des liens pointant vers des annonceurs. Rocketlinks, Semjuice, Soumettre et autres vendeurs de liens peuvent vous simplifier la tâche. Néanmoins, plus votre niche est étroite, moins les annonceurs la plébiscitent.

Une autre option est de vendre du lead. Si vous avez un site sur les piscines, vous pouvez créer une page dédiée aux installateurs de piscine avec un formulaire de demande d’informations. Puis, vous vendez ces leads (coordonnées de personnes intéressées) à de véritables installeurs de piscine.

Il n’y a pas un moyen qui rapporte toujours plus que les autres. Un bon mélange est souvent la clé de la maximisation des profits.

Quels sont les revenus moyens par commission ou lead ?

Après la requête avec peu de recherches, le produit pas cher est la seconde erreur la plus courante.

Imaginons que vous avez vos 3 commissions par mois et que vous vendez des produits à 1000€ (avec 5% de commission), vous touchez alors 150€. Le revenu est petit, mais vos efforts seront vite rentabilisés et le site pourra continuer à fonctionner, au moins quelques temps, avec un minimum de travail.

Sachant qu’il faut viser des mots clés avec plus de visites, vous avez choisi un magnifique marché qui vous rapporte 100 commissions par mois ! Bravo, mais quel est le prix du produit ? S’il est à 20€ avec une commission de 5%, vous touchez 100€ par mois…

Personnellement, pour un site de niche basé sur un seul produit, je vous recommande d’éviter tous les produits en-dessous de 70€ (dans le cas d'une commission à 5%), sous peine de ne toucher que des miettes.

importance taux conversion site de niche

À 8€ de commission moyenne, ce site de niche me rapporte. À 0.10€, cela serait une autre affaire...

Quelle est la concurrence actuelle ?

Si vous êtes seul sur le circuit ou qu’il y a seulement un amateur en karting bridé, il est facile de gagner. Mais, si vous êtes face à Hamilton et Vettel, vous serez vite dépassé.

Il ne faut jamais surestimer la concurrence car sinon, vous lancerez aucun site de niche. Il y a souvent un ou deux concurrents positionnés, mais nous avons tous l’habitude de monter davantage de sites que de retravailler l’existant. Il est donc possible de dépasser un site qui semblait bien positionné et qui en réalité, stagne par faute de travail ddessus.

Néanmoins, si vous vous lancez sur une niche où il y a déjà vingt concurrents compétents, cela va être plus que dur. Même si vous y arrivez, le budget et le temps nécessaires auront été trop importants par rapport à d’autres niches accessibles.

Cela me rappelle les vélos d'appartement. Quand je me suis lancé dans les sites de niche, je voyais plein de nouveaux éditeurs de sites de niche se lancer dans ce produit cher avec beaucoup de recherches, sans réfléchir à la concurrence.

serp sur requete "repulsif pour chat"

Entre la concurrence et les choix d'affichage de Google sur la requête "répulsif pour chat", vous pouvez être premier et ne presque rien gagner !

Quel budget rédaction, liens et temps prévoir ?

Certains sites que je lance requièrent un petit budget de 200€/300€ avant de générer les premières commissions. Pour mes premiers sites de niche, encore étudiant, j’ai même eu des coûts encore plus faibles car j’écrivais tous les contenus et faisais de l’échange de liens.

D’autres sont plus importants et l’investissement de départ monte à plusieurs milliers d’euros.

Vous pouvez déterminer le budget nécessaire en regardant la concurrence et en évaluant le nombre de pages à écrire.

Personnellement, j’opte souvent pour de la rédaction lowcost (autour de 1.50€/100 mots) que j’améliore ensuite, mais cela demande du temps.

Entre dépenser 500€ et lancer un site sans effort, et tout faire soi-même pour 20€, vous n’êtes pas dans les mêmes stratégies et dans les mêmes capacités de volume. Car oui, un site de niche ne rend pas riche, mais en avoir une trentaine change la donne.

J’ai débuté avec la seconde méthode, mais aujourd’hui, avec près d’une centaine de sites en ligne, je suis obligé d’être davantage dans la gestion que la production.

Il y a niche et niche : pouvez-vous élargir la thématique ?

En début d’article, je vous ai dit qu’il y a la technique de la niche étroite et de la niche plus large. Avec cette dernière, vos revenus peuvent potentiellement augmenter facilement.

Reprenons notre exemple scandinave. Avec un site que sur les chaises scandinaves, vous pouvez élargir en faisant des pages selon les couleurs, sur des modèles pas chers ou haut-de-gamme… Vous arrivez vite à la surexploitation de la niche.

Par contre, avec un site sur le mobilier scandinave, vous pouvez écrire sur les chaises scandinaves, mais aussi sur les commodes, les tables, les lampes…

Plus vous pouvez élargir la thématique de votre niche, plus vous augmentez les revenus potentiels. Mais, il est plus difficille de bien se positionner avec un site de niche "généraliste" (expression paradoxale !) que sur un très étroit.

Avec quels outils débuter l’étude de rentabilité du site de niche ?

Vous avez une idée de niche ? Voici les outils que j’utilise pour savoir s’il est possible de gagner de l’argent avec.

  • Google… La base ! Tapez le ou les mots clés visés sur Google et regardez la concurrence, mais aussi le type de résultats qui ressort (comparateurs, ecommerce, blog de contenus…).
  • Un générateur de mots clés pour découvrir le nombre de recherches et les mots clés possibles dans la thématique : Yooda Insight, Ranxplorer, Semrush...
  • Un analyseur de liens qui permet de savoir si les premiers résultats sont des gros sites avec forte notoriété ou s’il est possible d’y figurer plus facilement : Majestic, Seobserver...
  • Les régies d’affiliation pour connaître les taux de rémunération possibles sur la niche et les prix de vente moyens sur la niche.
serp seobserver

Avec un outil comme Seobserver, analysez la concurrence d'une page de résultats est très rapide.

Pas si compliqué que cela, non ? Maintenant, il est temps de trouver des idées à étudier en profondeur.

Pour avoir des idées de niche, il n’y a pas de méthode magique. Pensez à votre quotidien, à vos besoins, suivez les meilleures ventes sur les gros sites comme Amazon, écoutez les nouvelles tendances…

Cela semble dur, mais en réalité, en vous immergeant à fond, vous aurez plus d’idées que de temps pour les mettre en œuvre !