Comment enfin lire TOUS ses livres et magazines ?

Le scénario est courant. Vous parcourez les rayons d’une librairie ou un site internet, et une grande envie de lecture vous prend. Vous achetez plusieurs ouvrages, souscrivez à des abonnements de magazines… Plusieurs semaines plus tard, vous n’avez toujours pas fini le premier et les magazines et journaux s’entassent sur la table basse du salon.

Il n’est plus nécessaire de vanter les mérites de la lecture sur votre santé psychologique et vos capacités intellectuelles. Pourtant quand je parle de lecture autour de moi, très peu de personnes lisent ce qu’ils achètent.

Le pire dans tout ça ? Elles émettent souvent l’envie de lire davantage, mais se plaignent de pas trouver le temps ou la motivation. Elles laissent les achats s’entasser, puis finissent par blinder leurs étagères de contenus non lus, ou revendent / jettent.

Ce n’est plus mon cas depuis plusieurs années. Je lis au moins 2 heures par jour grâce à quelques ajustements dans mon quotidien. Très peu de livres et magazines restent non lus, et quand c’est le cas, je sais désormais comment réagir.

Je précise : 

Mes conseils sont valables pour toutes les lectures. Je ne fais pas d’élitisme malvenu. 


Que vous souhaitiez vous détendre avec le dernier roman de Chattam, approfondir vos idées religieuses ou développer vos compétences professionnelles avec des guides pratiques, vous pouvez être confronté au syndrome des ouvrages qui s’empilent sans être lus.

Comment trouver l’envie de lire ?

Si vos livres et magazines s’accumulent, c’est peut-être parce que vous n’avez jamais réellement envie de lire. Vous réfléchissez à la lecture comme à un régime (« je devrais faire une heure de sport et manger moins de chocolat » = « je devrais lire une heure par jour et jouer moins sur ma Xbox), mais en réalité, cela vous semble une contrainte.

Ce n’est pas le bon état d’esprit. Si je n’aimais pas lire, je ne le ferais jamais. Songez à vos achats et vos motivations.

Choisir les bons livres et les bons magazines

Il y a souvent une grande différence entre ce que vous pensez aimer ou devoir lire, et ce que vous appréciez réellement. Plus jeune, je m’étais abonné au Monde et au Figaro. Je me disais que mieux connaître l’actualité serait utile. Mais, me taper des grands articles sur des réunions politiques après une journée de cours n’a jamais été possible.

Passionné d’histoire, j’ai également tenté quelques ouvrages universitaires sur le domaine, sans jamais trouver de plaisir dans leur lecture.

En revanche, quand je me suis à lire très régulièrement, j’étais friand de biographies motivantes, de livres de développement personnel et d’ouvrages sur le football.

ASTUCE : découvrez ce que vous aimez !

Parcourez les meilleures ventes de votre librairie de quartier, d’un site web comme Amazon et forcez-vous à lire les résumés des trente premiers livres. Pour chacun d’entre eux, donnez une note sur 5 symbolisant votre envie de lire et soyez honnête avec vous-même. 


Je suis sûr que certains ouvrages seront très bien notés alors que vous n’auriez jamais eu l’idée d’aller dans le rayon dédié.

Quels sont vos objectifs de lecture ?

Vous ne devez pas lire parce qu’ « il faut lire ». Si vous n’avez pas d’objectifs de lecture, vous choisirez les mauvais livres (voir section précédente) et prendrez l’habitude de commencer sans finir.

Écrivant cet article devant ma bibliothèque, je peux vous dire que j’ai acheté des livres pour :

  • Me détendre (ex : l’autobiographie de Mike Tyson)
  • Développer mes compétences professionnelles (ex : Cashvertising de Whitman)
  • Améliorer ma santé (ex : Comment pas mourir)
  • Gérer mon entreprise (ex : les manuels de comptabilité)
  • Trouver la motivation dans la vie de tous les jours (ex : Concentraction de Ponce)
  • Découvrir de nouvelles activités (ex : Méditer, jour après jour de Christophe André)
  • Réfléchir à mes investissements financiers (ex : mon abonnement au magazine Investir)

Il n’y a pas un objectif, mais plein d’objectifs. Quel est celui qui importe le plus actuellement ? Si vous souhaitez réduire votre stress du travail, optez pour un roman qui vous détendra. Si vous avez envie de développer vos compétences pro, choisissez un livre dans la thématique.

Les objectifs évoluent et vous devriez avoir une bibliothèque éclectique, c’e n’est pas une mauvaise chose !

Rendre le procédé passionnant

La lecture peut être calme, comme dynamique, passive comme active. C’est à vous de voir ce qui vous donne envie de continuer.

En dehors des romans, je prends toujours des notes durant ma lecture. Ces notes concernent soit des concepts clés dont je souhaite me rappeler ou des idées nées avec le livre.

Ainsi, quand je lis un journal sur la Bourse, je note les valeurs à approfondir dans les prochaines 48h, tandis que quand je lis un livre sur l’organisation au travail, je marque des pistes d’études supplémentaires sur certains concepts.

ASTUCE : organisez vos notes ! 

Multiplier les notes sur des bouts de papier qui finissent perdus est démotivant. Savoir prendre et consulter des notes vous aidera à les rendre captivantes et utiles. Le mieux est souvent de le faire sur des post-it collés dans le livre ou sur un cahier dédié.


Puis, le lendemain ou plus tard, à tête reposée, reprenez-les et traitez-les :

  • Si la note est inutile, oubliez-la.
  • Si la note est utile, utilisez-la.

Gardez toujours cette habitude de tri pour renforcer l’apprentissage qui ressort de vos lectures.

Essayer de nouveaux horizons

La nouveauté décuple la motivation.

Par exemple, si vous songez à devenir végétarien et achetez dix livres sur le traitement des animaux, les premiers livres vous choqueront, les suivants vous conforteront, mais les derniers vous ennuieront. Vous n’aurez plus l’impression de découverte. Vos convictions sont désormais faites et relire encore et encore la même chose devient ennuyant. Il vous faudra soit aller plus profond dans le sujet ou changer de thématique de lecture.

Variez les styles, innovez avec des essais et vous aurez toujours hâte de vous plonger dans vos lectures.

Discuter lecture avec des proches

Lire semble être une activité individualiste. D’ailleurs, le fait de se mettre au calme, à l’écart des autres membres de la famille pour lire peut être mal vu ou vous mettre mal à l’aise.

Pourtant, mettez plusieurs passionnés de littérature ensemble et je peux vous dire que la lecture peut ouvrir des possibilités sociales !

Avoir un ami, un conjoint ou un enfant avec qui vous échangez sur vos lectures est une grande source de motivation.

Comment éviter la démotivation ?

La motivation n’est pas stable. Comme la concentration, elle diffère selon les moments de la journée, mais vient aussi par périodes. Ne pas ressentir le besoin de lire pendant une semaine n’est pas grave, mais ressentir une grande démotivation en voyant l’amas de livres et de magazines sur votre bureau ne l’est pas.

Vous êtes peut-être en train de vivre le problème du « trop, c’est trop ». Il intervient également quand vous voulez faire le ménage, mais que votre appartement est tellement sale que vous ne savez pas par où commencer et finissez par repousser l’échéance.

Limiter le nombre d’abonnements et de livres achetés

Pour éviter de vous démotiver en ayant l’impression de ne pas avancer, limitez vos achats. Cela est encore plus vrai avec vos abonnements de magazines qu’avec les livres. Un livre non lu dort sur la bibliothèque, un magazine non lu finit sur la table et vous rappelle constamment sa présence. Vous avez alors l’impression d’être en retard (sur qui ou sur quoi, je ne sais pas…) et devenez inactif.

ASTUCE : fixez-vous des règles. 

Ainsi, j’ai décidé de ne plus jamais m’abonner aux quotidiens car je finis toujours par les mettre de côté. J’ai deux hebdomadaires (The Economist et Investir), un mensuel de football et achète ensuite au numéro.


Faites de même avec un nombre maximal d'abonnements, un nombre de livres non lu au maximum dans votre bibliothèque, un budget d'achat maximal mensuel...

Qui vous oblige à tout lire ?

Comment voulez-vous commencer à lire si le contenu ne vous intéresse pas ou plus ? Un magazine ne sert pas de manuel scolaire où toutes les leçons sont à prendre. Piochez les choses pertinentes et zappez celles que vous n’aimez pas. Beaucoup de livres qui ne sont pas des fictions peuvent s’attaquer de la même façon. Si vous voyez que la presse non lue s’accumule, soyez encore plus sélectif.

Pour vos livres, faites ce qu’il vous plaît. Il m’est arrivé d’arrêter des livres en pleine lecture car ils m’ennuyaient profondément. Le dernier en date est « Starting with Why ». Il avait d’excellents avis de lecteurs, mais m’a gonflé en une heure et je sais que si je m’étais forcé à lire jusqu’à la fin, je serais devenu un procrastinateur pendant quelques jours…

Sachez aussi qu’il n’y a pas de honte à acheter un livre et à ne jamais le lire. Certes, si vous le faites toutes les semaines, vous perdrez de l’argent inutilement, mais il m’est arrivé de me faire une petite razzia dans une thématique qui m’a déçu, de revendre certains ouvrages non commencés et de racheter de nouvelles lectures qui me passionnaient plus.

Comment lire ?

Je ne parle pas ici de vous apprendre comment faire les liaisons, mais des conditions à créer autour de votre lecture pour que ce moment soit un rituel plaisant.

Créer une routine de lecture

C’est le point clé pour réussir à lire tout ce que vous achetez : créer une routine de lecture. Attention, je ne vous recommande pas de vous fixer des contraintes comme de devoir lire tous les jours une heure, mais plutôt d’incorporer la lecture comme un élément courant de votre quotidien.

Au départ, partez avec l’idée de vous créer un réflexe. À chaque fois que vous vous ennuyez et avez plus de cinq minutes devant vous, lisez ! Au lieu d’attraper votre smartphone et d’aller sur Facebook, d’allumer la TV pour vous taper des publicités, avancez dans votre livre.

Ce réflexe va s’ancrer en vous et vous finirez vite par avoir des périodes de lecture dans les temps libres de votre journée. Cela s’apparente alors à une routine de lecture.

De mon côté, je commence toujours la journée par lire un ou deux articles de presse en prenant mon petit-déjeûner. Puis 3 à 4 soirs par semaine, je vais dans mon coin lecture au lieu de regarder la télévision. Dans cet espace, je lis des contenus professionnels ou proches (ex : presse économique). Puis, juste avant de me coucher, je vais dans mon lit et me fais quelques chapitres d’un roman.

La lecture m’accompagne également quand je vais dans mon jardin avec mes chiennes. Après quelques lancers de balle, elles fatiguent et sont plus intéressées par manger des brins d’herbe que la balle. J’en profite alors pour m’assoir avec elles et lire.

La lecture peut pénétrer votre vie de bien des façons (lire dans les transports en commun ou dans les WC, le dimanche matin ou durant la pause du midi, dans votre bain ou sur la plage…). Ayez toujours un livre sur vous pour satisfaire chaque besoin de lecture.

Choisissez mieux, faites le tri parmi les contenus pertinents et les autres, créez votre routine et vous saurez comment enfin lire tous vos livres et magazines !

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire